Un livre touchant sur les derniers moments de l’abbé Gravel « J’ai besoin que le monde m’aime. » – Raymond Gravel

07Le 9 février 2015 – Le 18 février prochain paraîtra en librairie le livre Raymond GravelLe dernier combat, publié aux Éditions du CRAM. Un récit au jour le jour du difficile et ultime combat d’un grand humaniste.

Le journaliste, Carl Marchand, a rencontré Raymond Gravel en octobre 2013, peu de temps après que ce dernier eut appris qu’il était atteint d’un cancer du poumon avec métastases aux os. De cette première rencontre est né le projet d’accompagner le prêtre québécois dans ce douloureux combat contre la maladie.

C’est sur des mots évocateurs que l’auteur témoigne de son intérêt pour cet homme au destin singulier et à la pensée progressiste qui a soulevé sur son passage à la fois l’espoir, l’admiration et la controverse.

08RaymondGravel
Le dernier combat
Carl Marchand

« J’ai besoin que le monde m’aime. » – Raymond Gravel

Voilà, c’est dit… Après neuf mois d’entretiens et de rencontres, Raymond Gravel me lance cette toute petite phrase. Si quelques mots pouvaient le résumer, ce serait ceux-là. Ils sont la définition de son être, du besoin viscéral qui l’a fait avancer toute sa vie.

S’il y a une chose que la maladie n’a pas changée chez lui, c’est bien cette soif de communiquer, de discuter pendant des heures. Or, quand vient le temps de parler de lui-même, Raymond Gravel se transforme en homme de peu de mots. Comme si ce n’était pas important. Comme s’il n’en valait pas la peine. Je me suis souvent demandé en l’écoutant ce qu’il serait devenu si l’homme était né une génération plus tard.

Ses sermons en chaire auraient peut-être pris une autre forme. Politicien de carrière, homme de scène, motivateur, ou même journaliste pour la télévision : n’importe quoi qui lui aurait permis de capter l’attention des foules. Après tout, si tant de gens l’écoutent, c’est peut-être parce qu’il a quelque chose d’intéressant à raconter.

Au fil des entretiens, le testament humaniste d’un homme de parole,
qui n’a laissé personne indifférent…

09Carl Marchand
Diplômé en communications (Université de Sherbrooke) en 2007, Carl Marchand est journaliste à Radio-Canada. Au cours de sa carrière, il a travaillé sur la Côte-Nord, en Estrie et également pour le quotidien La Presse à Montréal. Il a été le lauréat du prix Judith-Jasmin volet médias locaux et régionaux en 2008 et en 2010.

-30-

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire